Souvenirs de Marie-Hélène

 

 

 

Marie-Hélène est née de parents pauvres, son père était immigré italien, mineur de fond, mort de silicose quand Marie-Hélène avait 10 ans.

 

Elle a fait des brillantes études la menant au sommet de la hiérarchie universitaire comme professeur agrégé, docteur d’Ėtat à l’Université de Paris-Nanterre. Elle a dirigé le Centre d’Ėtudes italiennes et créé la revue « Narrativa ».

 

Sa thèse de doctorat était consacrée à l’auteur italien Dino Buzzati dont elle est devenue une spécialiste reconnue sur le plan international. Elle a fait de nombreuses conférences sur cet auteur un peu partout en Europe et aux Etats-Unis.

 

Marie-Hélène a également collaboré activement aux activités de l’A.I.P.I, l’Association Internationale des Professeurs d’Italien dont elle était la présidente durant 5 ans, puis était désignée comme Présidente d’Honneur à l’unanimité du Comité directeur

 

Elle est à l’origine de la création d’une section italienne au sein de l’Université de Tunis.

 

A sa retraite en 2003 elle a reçu le titre de « professeur émérite ».

 

Ce n’est là qu’un bref résumé d’une brillante carrière

 

Mais les habitants de Claye-Souilly connaissent surtout Marie-Hélène pour son action dans le domaine musical et choral. Elle a créé et dirigé le Chœur Claye Vocale en 1984 puis le Chœur Odyssées qui lui a succédé en 2010. Elle a emmené ses choristes aux quatre coins du monde pour donner des concerts et participer à des Festivals prestigieux. Citons, parmi beaucoup d’autres, les voyages aux Etats-Unis, en Chine, au Canada, en Russie (au prestigieux Festival « Singing World » de Saint Pétersbourg), et bien entendu en Italie comme partout en Europe.

 

Elle est à l’origine du jumelage entre Claye-Souilly et la ville de Soave en Vénétie dont elle a été nommée châtelaine d’honneur.

 

En 2006, Marie-Hélène crée le Festival « Musiques du Monde » à Claye-Souilly.

 

Dans ce cadre, de nombreuses formations internationales ont été présentées au public de notre ville. Parmi elles : le « Grand Chœur de l’Opéra Moussorgski de Saint-Pétersbourg », « l’Orchestre National de Shanghai », le « Chœur de la Radio et de la Télévision de Mongolie intérieure chinoise » et des chœurs prestigieux en provenance de très nombreux pays.

 

Rappelons encore l’énorme succès des deux concerts « Dogora » organisés au théâtre Luxembourg à Meaux et au Centre culturel Jacques Prévert à Villeparisis dans des salles combles et au total près  de 1.200 spectateurs, avec la participation d’un orchestre symphonique et 230 choristes et en présence du compositeur Etienne Perruchon.()..

 

Marie-Hélène entretenait des liens privilégiés avec le Liban où elle comptait beaucoup d’amis. Elle avait interviewé des personnalités marquantes et réuni de nombreux témoignages pour alimenter un livre sur ce pays, ouvrage qui hélas ne verra pas le jour.

 

Ayant guidé des groupes de touristes dès l’âge de 19 ans à travers l’Italie, son pays d’origine n’avait pas de secret pour elle. Ses goûts étaient éclectiques mais elle aimait par dessus tout, la littérature, la musique classique et plus généralement toute la culture italienne.

 

La vie ne lui a pas fait de cadeau. Une enfance difficile, orpheline à l’âge de 10 ans, la perte d’un fils âgé de 16 ans, une longue maladie …..

 

 

 

 

 

Nous remercions le service Communication de l'Université de Paris-X, le Comité directeur et les membres de l'A.I.P.I., et de la S.I.E.S. (Société des italianistes de l'Enseignement Supérieur), les chefs de choeur et choristes de nombreux pays et plus généralement tous les amis qui nous ont manifesté leur sympathie.

 

Merci aussi à la direction et au personnel de la Résidence Diane dont le dévouement a permis d’adoucir ses derniers jours

 

Pierre Caspar